Quel nom de domaine choisir ?

Un nom de domaine (NDD en notation abrégée française ou DN pour Domain Name en anglais) est, dans le système de noms de domaine, un identifiant de domaine internet. Un domaine est un ensemble d’ordinateurs reliés à Internet et possédant une caractéristique commune. Par exemple, un domaine tel que .fr est l’ensemble des ordinateurs hébergeant des activités pour des personnes ou des organisations qui se sont enregistrées auprès de l’Association française pour le nommage Internet en coopération (AFNIC) qui est le registre responsable du domaine de premier niveau .fr.

En Suisse, c’est SWITCH qui se charge de gérer les noms de domaine. En tant que service d’enregistrement (registry) officiel, SWITCH gère tous les noms de domaine avec extension .ch et est responsable d’un Internet suisse sûr et stable. SWITCH fournit cette prestation pour le compte de l’Office fédéral de la communication (OFCOM).

Le travail de Domain Name Registry (service d’enregistrement) est lié à une grande responsabilité étant donné que le DNS est une condition centrale du fonctionnement d’Internet.

Pourquoi faut-il un DNS ?

Internet se compose d’une multitude d’ordinateurs interconnectés, qui ont tous une adresse IP individuelle. Une adresse IP est un numéro compliqué avec beaucoup de chiffres. Afin qu’une communication puisse être établie entre deux ordinateurs sur Internet, l’ordinateur appelant doit connaître l’adresse IP de l’ordinateur demandé. Le DNS a été introduit pour la plus grande joie de la communauté Internet. Il ressemble essentiellement à un service de traduction permettant d’utiliser des noms à la place d’adresses IP.

En tant que Domain Name Registry, SWITCH attribue tous les noms de domaine à terminaisons .ch et .li. Chaque nom de domaine est saisi dans un registre central avec les données de contact du détenteur.

Ce sont les registrars qui sont compétent pour la vente de noms de domaine aux clients. Ils agissent en tant que partenaires revendeurs de SWITCH. Les listes des registrars auprès desquels on peut enregistrer des noms de domaine se terminant par .ch et .li sont données sur nic.ch et nic.li. SWITCH a cessé dès le début de janvier 2015 la vente de noms de domaine .ch et a confié progressivement l’encadrement des clients à ses partenaires commerciaux, les Registrars.

gestion dns website mywordpress formation wordpress

Registrar

Un bureau d’enregistrement ou un registraire de nom de domaine (registrar en anglais) est une société ou une association gérant la réservation de noms de domaine Internet, dans les domaines de premier niveau où il n’y a pas de vente directe pour le registre de noms de domaine.

Voici la liste de tous les partenaires contractuels (registrars) de SWITCH : https://www.nic.ch/fr/registrars/

Syntaxe

Le système de nom de domaine est hiérarchique, permettant la définition de sous-domaines. Le nom de domaine est composé d’au moins un mot, le « label ». S’il y a plusieurs labels, on doit séparer deux labels par un point. Dans un nom de domaine, le label d’extrême droite doit être choisi dans la liste des noms de domaine de premier niveau, appelé aussi « domaine de tête » (en anglais Top Level Domain ou TLD). Il y a peu de restrictions dans la composition des labels précédant le label d’extrême droite.

En Chine, de nombreux noms de domaine sont constitués d’une série de chiffres. Les chiffres sont en effet plus faciles à mémoriser pour la population chinoise que les caractères de l’alphabet latin. De plus, les chiffres sont traditionnellement chargés de sens : le 6 indique la chance, le 8 rappelle l’argent, etc. Le 4 est rarement utilisé car il est lié à la mort.

Il existe plusieurs types de domaines de premier niveau En voici la liste complète : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_domaines_Internet_de_premier_niveau

Les domaines de premier niveau nationaux

Ces derniers sont composés de deux lettres identifiant un pays ou un territoire indépendant. Par exemple .ch pour la Suisse, .fr pour la France ou .aq pour l’Antarctique.

Les domaines de premier niveau génériques

Ces derniers sont composés de trois lettres ou plus identifiant généralement le secteur d’activité dans lequel opèrent les individus ou les organisations qui les utilisent. Par exemple .com. Il s’appliquait à l’origine aux domaines enregistrés par des entités commerciales. Cette distinction a par la suite disparu lorsque l’enregistrement des domaines .com, .org et .net fut ouvert à tous, sans restriction.

Les nouveaux domaines de premier niveau génériques

Ce sont tous les nouveaux domaines de premier niveau générique (NGTLD) dont le processus d’introduction a démarré en 2008.

Les domaines de premier niveau restrictifs

Ce sont tous les noms de domaines protégés ou réservés à certains types d’organismes ou d’institutions. Par exemple .edu qui est réservé aux institutions post-secondaires accréditées par le Département de l’Education des USA. .gov est lui réservé aux entités et aux agences américaines.

Avant même son lancement officiel, le .SWISS rencontre un franc succès. L’Office Fédéral de la Communication (OFCOM), en charge de la gestion de cette nouvelle extension, a déjà reçu plus de 1000 demandes, alors que le début des festivités ne démarre que le 7 septembre.

Voici le calendrier établi par le registre :

  1. Phase Sunrise: du 7 septembre au 9 novembre 2015. Réservée aux marques inscrites à la TMCH.
  2. Phase LRP: du 7 septembre au 9 novembre 2015. Réservée aux collectivités publiques ou autres organisations suisses de droit public ainsi qu’aux personnes morales inscrites au registre du commerce suisse et qui ont leur siège et un réel site administratif en Suisse.
  3. Ouverture à tous : le 11 janvier 2016.

La « TMCH » (TradeMark ClearingHouse) consiste à permettre aux détenteurs de marques de réserver prioritairement leurs noms de domaine dans les nouvelles extensions internet.

Le lancement de nouveaux gTLD (generic Top Level Domains tels que .web , .nike , .sport, .berlin ….) est appelé à étendre considérablement le système des noms de domaine (DNS). Il offrira à votre organisation et à votre marque un plus grand choix d’adresses web. Cependant, chaque fois qu’un nouveau TLD est déployé, le risque pour la propriété intellectuelle augmente puisque les cyber-pirates ont autant d’occasions supplémentaires de perpétrer des actes de fraude et d’autres activités potentiellement nuisibles.

Domaines de second niveau

Dans le système de noms de domaine, un domaine de deuxième niveau (en anglais Second-Level Domain ou SLD) est un sous-domaine d’un domaine de premier niveau. Un domaine de deuxième niveau fait normalement référence à l’organisation ayant enregistré le nom du domaine.

Certains registres de noms de domaine introduisent un deuxième niveau de hiérarchie au domaine de premier niveau pour l’enregistrement d’un domaine de deuxième niveau sous celui-ci. Par exemple, au Royaume-Uni, pour le .uk, une université ou une autre institution académique enregistrerait sous .ac.uk, tandis que les sociétés enregistreraient sous .co.uk.